News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J105 - Vendredi 29 janvier : Nice – Bussana

69,61km – 9H09’
Altitude :11m

Une sortie de Nice par le port en travaux avant d’entamer une montée relativement vertigineuse par les corniches moyenne et haute, jusqu’à la Turbie.  
Hier Arlette et Daniel sont arrivés avec une surprise que vous découvrirez pour les 8000km, un book de photos signé par tous les copains du Club Cycliste Pédestre Beuzevillais (sympa les jeunes), qui d’ailleurs ne nous oublient pas car les mails donnant des nouvelles du pays sont nombreux et un beau t-shirt du TTC signé au dos de quoi me rappeler qu’il va falloir que je cravache dur lors de mon retour car pendant que je m’engraisse au volant du camping-car à orchestrer le tour d’Europe, les gazelles du club s’entraînent dur !
Serge, quant à lui, grimpe jusqu’à la Turbie en maugréant. Il ne comprend pas que nous ne soyons pas passés par la route de la côte et donc par Monaco. Mais nous voulions justement éviter Monaco, son tunnel, sa voie rapide et surtout le fait que là-bas rien ne doit dépasser alors un fourgon qui se gare mal, ça dénote un peu, il aurait fallu avertir de notre passage et puis la vue depuis les corniches est magnifique mais comme c’est tout en montée, Serge n’admire pas le paysage, fulminant après moi et l’équipe de ne rien lui épargner.
A partir de la Turbie, ce sera une descente douce jusqu’à Roquebrune et Menton. Passé le vieux Menton, l’Italie et son ancien poste frontière, la montre affiche 35,5km. Jusqu’à Ventimiglia, la route est plutôt agréable puis les zones urbaines se succèdent, la circulation sera infernale jusqu’à la fin. Les véhicules traversent San Remo au pas, guider Serge et se garer devient un exercice de style périlleux. Daniel pilote le fourgon, Joël, fidèle au poste ravitaille et guide. Arlette aura passé la matinée avec moi avant de rejoindre les garçons à la frontière Italienne jusqu’à la fin. Ce soir, nous campons au bord de la mer, à Bussana sur un parking, normalement cela est interdit mais en cette période il n’y a pas foule et nous espérons que personne ne viendra nous déloger cette nuit.
A San Remo, le repérage a permis de localiser une piste cyclable qui longe la côte et évite la route dangereuse de la Corniche, la SP1. Enfin 6km tranquille que Joël courra avec Serge.
Nous rejoignons le parking et en moins de deux, montons le campement car l’arrivée de Serge est imminente. L’eau n’aura pas eu le temps de chauffer donc pas de douche, puis le repas s’enchaine et ainsi à 19H15’, il ne reste plus que le site à mettre à jour. Serge est au lit. J’adore ces campements où il n’y a aucune perte de temps et où nous vivons proche de nos véhicules en toute sérénité.
Nous espérons tous que la circulation sera moins dense demain et les villes moins étendues….il n’y a de toute façon pas d’autre alternative d’itinéraire et il nous faudra bien faire avec !
Demain : San Lorenzo al Mare – Imperia – Albenga – Loano – Finale Ligure soit la SP1 tout du long.


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : Bussana (Liguria)

GPS : N43.82671° W007.84223°