News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J118 - Jeudi 11 février: Mignano Monte Lungo - Torrecuso

72,62km – 09H25’
Altitude : 147m

Hier, nous avons trouvé logis dans une ferme dont les 2 activités principales consistent à  élever 350 buffles et bufflonnes, pour ensuite fabriquer la fameuse « Mozzarella di Buffala »,  et à accueillir des touristes en chambres et tables d’hôtes. Ce système de logement en Italie se nomme « Agriturismo », autant dans la partie nord de l’Italie, les adresses étaient nombreuses, autant dans le sud, elles sont rarissimes.
Ce soir, Serge est grande forme autour d’une tablée bien achalandée : Prosciutto (jambon de pays) et Mozzarella di Buffala, sans compter les parts de quiche, de pizza, la salade de carottes et les épinards, puis vient la côte de buffle, les pâtes et la salade ; pour ma part, je n’ai déjà plus faim… mais les hommes mangent d’un bon appétit ce repas royal et frais que nous consommons directement  chez le producteur. Nous aurons le loisir ce matin de visiter le laboratoire dans lequel est élaborée la Mozzarella, avec tout le processus de fabrication. Une petite visite dans l’étable des buffles s’impose, d’autant que Delphine, l’amie de Thomas, nous a fait part ce matin que le nouvel an chinois se préparait le 14 février prochain, l’année du Tigre remplaçant l’année du buffle. Elle a du avoir une prémonition de nous voir si proches de ces bovins, à la tête sympathique.
Pendant ce temps-là, Serge, René et Daniel sont déjà partis, avec un retour sur la SS6. Serge va bon train et il est en pleine forme. Nous bifurquons après Vairano sur la S 372, route transversale empruntée par de nombreux camions, mais Serge bénéficie d’un petit bas-côté qui le sécurise et le détend. Telle une marionnette , il va passer son temps à lever le bras à chaque passage d’un poids lourd, tout content lorsque le chauffeur lui répond ou le klaxonne.
Nous n’avions pas calculé hier à combien de kilomètres Serge allait passer les 200 marathons et il arrive au ravitaillement tout goguenard : » Alors les gars, vous n’avez rien oublié ? Thomas tout content lui sort le sel fin de sa poche, pour assaisonner les pâtes, et bien non, ce n’était pas cela mais le fameux 200 marathons !!! Sacré Serge, il s’amuse à nos dépends !
Pendant ce temps, René et moi-même sommes partis reconnaître la traversée de Benevento car la S372 se jette dans une autoroute : nous prendrons les chemins de traverse et de minuscules chemins goudronnés, avant de rejoindre le centre ville et de reprendre notre direction vers l’est.
De beau paysages depuis la S372, avec des montagnes aux sommets saupoudrés de neige, des collines couvertes de vignes hautes, des portions de ciel bleu entre deux nuages et une grosse averse!
Nous sommes bien lotis puisqu’en Normandie, la neige est à nouveau tombée… quel hiver !
Anecdote : Serge s’est amusé à compter le nombre de véhicules qui passent en 1 minute de course = entre 8 et 35 soit une moyenne de 6000 véhicules en une étape…

Demain : Benevento – Ariano Irpino – (petites routes pas faciles à localiser sur une carte d’Italie)


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : Torrecuso (Campanie)

GPS : N41.20600° W014.60759°