News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J146 - Jeudi 11 mars: Dragichevo – Dolno Kamartsi

63km – 10H52’
Altitude : 709m

Sofia, 5ème capitale (sans compter Paris) touchée dans ce tour d’Europe à 550 mètres d’altitude, ce qui en fait la deuxième plus haute après Madrid. Pour essayer de comprendre Sofia et la Bulgarie, il est bon de se projeter un peu dans le passé de ce pays. La Bulgarie à compter de 1396, devient une province de l’Empire Ottoman. « Le joug Turc » va durer 5 siècles, jusqu’en 1878. Durant 500 ans, les Bulgares pourront conserver leur langue et leur religion, il faudra attendre 1850, pour que certains leaders Bulgares « nationalistes » commencent à rallier des partisans, pour retrouver leur liberté, mais en vain. L’Etat Bulgare retrouvera ses frontières en 1878, grâce à l’intervention du Tsar Alexandre II de Russie, qui déclara la guerre aux Turcs. Sofia devient alors la capitale du pays en 1879, d’une principauté constitutionnelle, avec pour prince un allemand, Alexandre de Battengerg. Les Autrichiens et les Anglais ont aussi mis leur nez dans les affaires bulgares de l’époque (très européen tout cela !). Puis entre guerres et traités, des gouvernements divers et variés, les frontières du pays se stabilisent et laissent le pays ruiné, nous sommes en 1946. La Bulgarie devient une république et le Parti Communiste prend les rennes du pouvoir jusqu’en 1990, période durant laquelle le pays, jusqu’alors majoritairement agricole, va s’industrialiser . L’histoire de ce pays apparaît chaotique et je pense qu’à une certaine époque, il a dû être difficile pour la population de savoir « à quels saints se vouer ».
Je vous invite à naviguer sur le net pour plus d’information sur  cette jeune capitale et cette toute récente capitale de l’Union Européenne.
La chance est avec nous, puisque le soleil fait son apparition en même temps que Serge rentre dans le centre ville par le Boulevard Vasil Levski, haute figure de l’éveil nationaliste bulgare au XIXème, pendant l’occupation ottomane.
Serge et une partie de l’équipe (Daniel et moi-même gardant nos 2 véhicules pas forcément bien garés) ont pénétré la ville depuis la Cathédrale Alexandre Nevski, pour rejoindre la palais présidentiel, l’ancien siège du parti communiste et la Mosquée Banja Bashi plongée dans les travaux qui sévissent autour de la place de l’Indépendance.
Il est difficile de dire que l’architecture de la ville soit belle, les palais et constructions sont assez massifs, mais au détour d’une rue, vous tombez sur une charmante petite église. Je pense que Sofia n’attire pas les touristes pour ses monuments historiques, au même titre que Rome ou Athènes, mais je suis certaine que cette ville dégage une ambiance désuette, un mélange slave datant de l’Empire bulgare, turc, russe. Certains travaux font même ressurgir des vestiges romains. Il reste au pays à mettre en valeur son patrimoine et puis aux boutiques à vendre des cartes postales, car Bertrand n’en a pas trouvé !!!
La population du pays étant de près de 8 millions (soit 8 fois moins peuplé que la France), Sofia et son agglomération avec 1,2 millions d’habitants , représente un centre politique, culturel et industriel où se pressent presque 20% de la population du pays. Malgré tout, cette ville reste à dimension humaine, et le centre ville est très concentré. Le sud de Sofia est bordé de parcs, et le plan vous apparaît d’ailleurs très verdoyant. Il faut dire que la population marche, comme en atteste le monde dans les rues, qui va à pied malgré la neige. La vie n’est pas paralysée pour une trentaine de centimètres de neige tombés en 3 jours, bien au contraire, tout le monde y va de sa pelle et de son énergie pour tenter de dégager les trottoirs, les accès aux bus et aux tramways.
Nous sommes également surpris par le peu de voitures, les rues sont loin d’être désertes, mais pour une capitale on y circule assez aisément (vision donnée de notre petite expérience maintenant). Les transports en commun sont très fréquentés et le co-voiturage très pratiqué, je ne pense pas que ce soit par souci pour l’environnement ,(comparé à la multiplication des actions citoyennes pour sauver la planète qui sévissent chez nous), mais lié au niveau de vie qui ne permet pas à tout le monde d’avoir une voiture. Je n’ai pas les chiffres , mais je suis certaine que le salaire minimum n’est pas très élevé, alors que le litre de gazole à 1€ est aussi cher que chez nous, soit sans aucun doute un luxe pour bon nombre de citoyens bulgares.
Ainsi, Serge fait son bonhomme de chemin, par une route où il a cru mourir écrasé par un poids -lourd contre une glissière. Le soleil fait fondre la neige à grande vitesse, et le bord des chaussées ressemble à de petites rivières dans lesquelles Serge patauge avec un plaisir non dissimulé (smile !). Il en a plein les chaussettes. Personne n’ose lui parler de son genou, ni lui demander quoique ce soit d’ailleurs, car Serge n’est pas franchement dans une forme olympique, et en a plus qu’assez d’avoir les pieds mouillés et gelés, mais il faut bien que l’hiver se passe.
L’itinéraire emprunté n’est pas du tout celui envisagé sur la carte, mais la neige,  les montagnes et l’état des routes secondaires, ne nous permettent pas de couper au plus direct, le camping-car a rebroussé chemin sur une route complètement enneigée et défoncée, sans demander son reste. Nous poursuivons sur le Nationale 6 en direction de Burgas, et si on allait faire une petite thalasso sur le bord de la Mer Noire à Burgas justement ! Définitivement, ce n’est pas au programme du Tour d’Europe et nous remonterons prochainement sur Pleven, avant de rejoindre Ruse et la frontière roumaine.


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : Dolno Kamartsi

GPS : N 42.43010° E 023.51134°