News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J169 - Samedi 3 avril: Zalatarnok – Moravci (Slovénie)

76,67km – 10H42’
Altitude : 318m

Un froid vif et un beau lever de soleil. Il est 7H00, Serge est à son point de départ pour une nouvelle journée. Même si nous nous disputons peu, parfois il y a quelques frictions, et hier soir c’était le cas. La fatigue en est la cause première , après une bonne nuit et quelques kilomètres, le dégel s’instaure au 50ème kilomètre, en Slovénie. Serge me dit qu’il est fatigué et qu’il ne fera pas 75km aujourd’hui.
A 26,5km, nous passons le poste frontière, qui n’est plus là que pour faire beau, ou tout du moins contrôler quelques poids-lourds, car de notre côté, nous passons comme une lettre à la poste, pas de policiers dehors, aucun contrôle de papiers et hop, nous voici en Slovénie sous un soleil radieux. Marc fera quelques prises de vue du panneau et du poste slovène, sans problème, tandis que Thomas prendra quelques clichés. La route continue dans ce petit pays qu’est la Slovénie. Dans l’Union européenne depuis mai 2004, le pays est à l’euro depuis janvier 2007, nous retrouvons donc notre chère monnaie, et je change les 11000 forints qu’il me reste. La Slovénie fit parti de l’Empire Austro-Hongrois jusqu’en 1918, puis de la Yougoslavie jusqu’en 1991, depuis lors, c’est un état indépendant, avec une économie dynamique, malgré sa petite population de 2 millions d’habitants. Le gouvernement slovène présida le conseil de l’Union Européenne pendant le premier semestre 2008.
C’est incroyable comme une frontière, qui en Europe peut paraître virtuelle ou obsolète, peut marquer le changement. Tous européens, certes, car au fil du temps, on trouve sa place partout, mais il y a un mais, les disparités sont tout de même notables, et au fur et à mesure des pays que nous traversons, je commence à avoir une ébauche de réponse. L’Europe est un vieux continent, et les pays européens ont une histoire, ancienne et surtout très variée, avec des influences totalement différentes. La Hongrie a part exemple connu au même titre que la Bulgarie et la Roumanie, une occupation turque lors de l’existence de l’Empire Ottoman. Il est évident également que la seconde guerre mondiale a troublé outre les populations, les frontières également, surtout en Europe de l’est et centrale. Unifier des peuples avec leurs histoires, ne m’apparaît donc pas si aisé, et souvent la comparaison des USA, avec ses 52 états unifiés, n’est à mon sens pas bonne. Les USA se sont construits à la base par une histoire neuve avec les pionniers et non avec des peuples qui parlent différentes langues et dont l’histoire est diversifiée. Le poids de l’histoire, voilà ce qui forge un pays. L’Europe n’en est qu’à ses balbutiements et sans parler d’économie, de faillite comme en Grèce, de monnaie unique….l’Europe m’apparaît primordiale pour entretenir la paix et la stabilité de toutes ces populations, qui pour certaines n’ont pas été épargnées dans un passé récent.
Et pendant ce temps là, Serge court, et termine les deux derniers kilomètres par une côte à 10%. Les « coups de mou » surviennent surtout entre le 40 et 55ème kilomètre, et ce soir, lorsque je lui rappelle notre conversation du 50ème kilomètre, « heureusement que tu m’as dit que tu ne ferais pas 75km », il me rétorque avec son humour à toute épreuve, « je n’ai pas fait 75, mais 76,67km, j’étais mieux sur la fin ! »


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : Moravci (Slovénie)

GPS : N 46.30’54.1° E 016.00’30.6 °