News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J181 - Jeudi 15 avril: Rosice - Dobronin

72,30km – 10H49’
Altitude : 500m

Encore un matin brumeux et gris, le vent refroidit l’atmosphère et sur les bords des routes, il ne fait pas chaud. Serge gardera blouson et bonnet toute la journée.
Ce jeudi, après une semaine de présence à nos côtés, c’est le départ de nos deux pigeons voyageurs, qui avant de prendre la route en fin de matinée, ont pris le temps de préparer une crêpe-party au 20ème kilomètre, dans le village de Jasenice. Image insolite que cette caravane, plantée au pied de la chapelle, de Brigitte avec sa poêle à la main. Roger a même sorti le cidre maison, mais attention car la tolérance 0 est appliquée pour l’alcool au volant. Il est temps de se dire au revoir et à bientôt, avec toujours autant d’émotion, tant leur présence représente à chaque fois, une véritable bouffée d’oxygène, à laquelle s’ajoute une bonne dose de fraîcheur, et puis l’éternel sourire de Roger et Brigitte dès le lever, ça vous met du baume au cœur.
Serge semble plus douloureux aujourd’hui, l’humidité est importante, le vent de face détestable, la campagne pâlichonne sous la brume, et la bruine cet après-midi. Serge semble balancer les bras plus que de coutume, donnant l’impression d’aider son corps à rester en mouvement. Il marche dès qu’il y a une côte ou un faux-plat montant. Quel peut-être son prochain objectif intermédiaire : le kilométrage de la mi-course samedi à Prague ? A quoi peut-il bien penser durant tous ces kilomètres pour faire passer le temps ? Tiens, je vais lui poser la question aujourd’hui.
La République Tchèque, au sud, est particulièrement rurale. Les villages se succèdent avec leur imposante église, leurs containers de tri sélectif partout présents. Il n’y a pas âme qui vive dans les hameaux et villages, mais les petites villes telle que Velke Mezirici ou les petits bourg tels que Polna, sont vivants grâce à leurs commerces et leurs écoles.
J’avais l’idée préconçue que les slovaques et les tchèques parlaient la même langue, le tchèque, et bien non, en Slovaquie, on parle le slovaque, même proche du tchèque, l’orthographe et le vocabulaire sont différents. Pour nous, qui ne comprenons malheureusement rien, ces langues slaves sont difficiles à comprendre, l’écriture étant souvent indéchiffrable. Comme d’habitude, notre objectif sera de savoir dire bonjour, merci et au revoir, et de glaner quelques mots au passage…   
Lorsque vous demandez un renseignement aux Tchèques, la barrière de la langue qu’est la nôtre, ne les démoralise pas ; bien au contraire, ils essaieront toujours de vous aider, de téléphoner à droite ou à gauche, de vous emmener jusqu’au lieu que vous recherchez…
Nous aurions bien aimé avoir quelques contacts avec des coureurs du pays, mais pour le moment, cela ne semble pas se présenter, dommage !
Enfin, aujourd’hui, nous avons pu acheter 2 batteries neuves pour la cellule du camping-car, qui montraient quelques faiblesses depuis quelques semaines et qui ont rendu l’âme, hier alors que Serge était plein de savon sous la douche, et sans batterie, plus d’eau qui coule dans le camping-car ! Serge se rincera avec une bouteille d’eau, tout en pestant, et comme j’ai coutume de le dire, tant que Serge râle, c’est qu’il lui reste de l’énergie !
Petite forme chez les suiveurs, qui ont froid et ne réchauffent pas, sans compter que Ludo et Thomas aiment l’effervescence des villes. Le calme plat des campagnes tchèques n’est pas là pour les « ravigoter ».


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : Dobronin

GPS : N 49.29’13.8° E 015.38’05.6°