News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J218 - Samedi 22 mai: 7km avant Liminka – Ii

75,32km  –10H16’
Altitude : 7 m

Si hier, il n’y a eu aucun changement de direction, ce ne fut pas le cas aujourd’hui et cela rompt la monotonie tant pour Serge que pour nous.
Nous abordons Oulu, ville de 132000 à 157000 habitants, selon les sources, qui la place 6ème ville plus importante de Finlande.
Alors que la saison « sportive » télévisuelle va commencer en France avec Roland Garros, le Tour de France, et surtout la Coupe de Monde de Football, Serge s’intéresse plus particulièrement aux 48heures de Surgères dont c’est la 25ème édition, ce week-end. Epreuve internationale de longue endurance, sur laquelle les meilleurs mondiaux sont invités à tourner sur une piste cendrée de 330m, avec comme objectif de faire le plus de kilomètres possible. Serge depuis hier, vit au diapason avec l’épreuve : 1H30’ avant le départ de l’épreuve il a une pensée pour les coureurs, puis lorsqu’il achève son étape il nous dit : « ça y est, ils tournent depuis 1H00 ». Hier soir, rendez-vous avec le site, par chance, nous avons le wifi, pour voir la progression des coureurs. Serge s’inquiète de savoir s’il a fait chaud, ou s’il va faire chaud, car cette piste devient une fournaise lorsque la chaleur s’en mêle. Ce matin, bis répétita, Serge va voir l’avancée des coureurs après 13H00 de course. Il a son favori qui n’est pas dans le peloton de tête et commence les pronostics. Il part rejoindre l’étape en disant qu’aujourd’hui, il pensera aux coureurs. Bref, pour Serge, cette épreuve est un mythe et à ces yeux le plus beau 48H00 au monde… Il s’y est cassé les dents par deux fois,  je sais que cela a été ses 2 plus belles défaites et des regrets qu’il a transformés en de bonnes expériences. Mais Serge apprend et ne cesse d’apprendre dans ces épreuves au long court qui requièrent des qualités mentales différentes par rapport à une course de point à point, tel que l’UTMB, la Badwater, pour ne citer que ces courses et des épreuves horaires, où il s’agit de tourner en rond sur une piste ou un circuit et d’aligner le plus de kilomètres possible. L’évasion dans ce cas est impossible, tout du moins elle doit être intérieure. A noter, la présence d’un Finlandais, à Surgères.
Quant à Serge, il doit s’évader d’un corps endolori, d’une enveloppe corporelle qui l’enserre tel un carcan. Hier soir, il a demandé un massage (et oui Ludo, tu as bien compris), c’est bien la première fois depuis le début de la course. Il était prêt et suffisamment décontracté dans sa tête pour se laisser toucher, car il faut bien l’avouer, les tensions musculaires sont assez phénoménales et même après un massage aussi doux soit-il, il faut bien avouer que je ne suis pas certaine d’être parvenue à décontracter quoique ce soit.
Notre prochain objectif sera d’atteindre la ville de Rovaniemi, via Kemi et bien sûr les 16000km qui se rapprochent  inéluctablement. J’espère qu’ainsi vous parviendrez à mieux nous situer sur les Atlas, plus que lors de notre passage au milieu des lacs, je sais pour avoir eu quelques échos, que la tâche est ardue. Pour ceux qui ont le net, n’hésitez pas à cliquer sur « le tracé du jour » sous ce compte-rendu, ainsi vous aurez le tracé sur Google Earth qui permettra de mieux nous situer.


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : Ii

GPS : N 65.19’35.8° E 025.22’66.3°