News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J229 - Mercredi 2 juin: Gievdnjegoikka – Frontière Norvège/Finlande

74,61km  –10H58’
Altitude : 395m
Avoir de la chance ou non!
Serge ne pense pas être chanceux aujourd’hui , avec un vent de face qui va se lever au 10ème kilomètre pour ne plus cesser de la journée. « Ca me rend dingue » dira-t-il. C’est un vent du sud qui heureusement pour les suiveurs est moins froid qu’hier. Ce sera donc une lutte permanente sur 65km et les ravitaillements ne sont pas plaisants, car Serge continuant à marcher, a des difficultés à boire comme il faut, le vent l’asphyxie et le nez dans sa gamelle, il aspire plus qu’il ne porte à sa bouche la nourriture. Il préfère continuer à manger debout plutôt que de faire une pause assis au fourgon.
Au 30ème kilomètre depuis deux jours, il est prêt à arrêter l’étape. « C’est bon, j’ai de l’avance, je pourrais m’arrêter là et repartir demain. Mais ma moyenne va en prendre un coup et tous les efforts fournis jusque là seront anéantis. Demain, je sais que je regretterai ce choix et cette petite étape, alors je m’engueule tout seul : qu’est ce que cela peut bien faire de passer 11H00 sur la route, bouge-toi et ferme ta gueule (et oui, Serge n’est pas toujours poli avec lui-même !), avance t’es là pour ça ».
Kautokeino, petite ville avec 2 stations-service, 2 supermarchés, 2 hôtels, 2 campings, 1 école, 1 belle église, sera l’unique lieu de vie traversé au 30ème kilomètre. Une nouvelle oasis qui rend l’étape plus vivante, comparée à hier, où nous aurons croisé 2 ou 3 hameaux, seuls signes de vie humaine, dans cette nature déserte et sauvage.
Eliane et René s’échinent toujours autant à bien nourrir Serge, en essayant de varier les plats : pâtes, riz, lentilles, jambon, poulet et lard parfois. Serge n’aime pas le renne, viande à la couleur rouge avec beaucoup de goût, comme le gibier chez nous. René aura été le seul à goûter  cette viande qu’il trouve très bonne. Après avoir traversé 9 capitales en l’espace de 6 semaines en avril-mai, depuis le 13 mai, c’est le calme plat. Nous commençons même à penser que le retour à la civilisation et le passage dans de grandes villes vont être difficiles.
Serge termine l’étape par un souffle venu de loin puis un sourire, une nouvelle étape s’achève et demain on remet ça.


Tracé du jour avec Google Earth ça.


Ville : Frontière Norvège/Finlande

GPS : N 68.39’49.2° E 023.19’45.5°