News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J242 - Mardi 15 juin: Ö Gafsele – 7km avant Näsaker

76,48km  –10H44’
Altitude : 200m

Comme le dira Serge à son arrivée d’étape, il n’a pas plu de la journée, et ce fut une belle surprise, car le vent du nord ce matin, et les nuages qui galopaient dans le ciel à notre poursuite, ne présageaient rien de bon. Serge a donc apprécié sa journée avec une cerise sur le gâteau, « le vent dans le dos ». Serge a tellement envie de voir un ours, qu’il nous dit en avoir vu un avec lequel il aurait parlé de Nicolas et Pimprenelle…je vous rassure, Serge n’a pas bu plus que sa bière quotidienne, contrairement aux apparences.
Nous sommes toujours au milieu des lacs, mais avec le plaisir de les voir, nous donnant d’un peu plus l’impression de respirer que ces deux derniers jours, la forêt est moins dense et nous nous sentons moins oppressés. Et voilà, Eliane et René ont vu leur premier élan de près, mais trop loin pour le prendre en photo. Etait-ce  bien un élan, décidément notre petite équipe ne prendrait-elle pas ses rêves pour des réalités ? Demain, peut-être verront-ils des lions !!!!
La question qui demeure, pourquoi Serge a-t-i fait plus de 76km, et bien voilà : « Il était une fois un Ducato qui a refusé de démarrer au 70ème km, la batterie semble avoir rendu l’âme . Nous ravitaillons Serge pour son dernier ravito et partons tous au village, la batterie sous le bras pour aller chez le garagiste, les horaires étant ce qu’ils sont en Suède, le garage ferme à 16H00, il est 17H00 . Nous déposons Eliane au camping, et appelons l’assistance. Serge est sur la route pendant ce temps, avec sa bouteille d’eau. Nous récupérons Serge puis attendons des nouvelles. A 18H00, je reçois un SMS de la compagnie aérienne SAS, le vol de Bérengère qui doit nous rejoindre demain sur Sundsvall est annulé, je commence à moins rigoler, mais Serge garde sa bonne humeur et nous arrivons à rigoler de toutes ces tracasseries. L’assistance rappelle, nous sommes entrain de manger, ça y est le dépanneur est en route. Bérengère m’appelle et me dit qu’il y a des grèves chez les pilotes suédois. J’appelle Anette Novak qui me confirme que toute la Suède est touchée par cette grève même les vols intérieurs. Nous voilà au fourgon qui nous attend sagement, la batterie faiblarde est remise en fonction, René respire. Je repars me connecter sur internet sur la place du village, pour trouver des solutions pour le vol annulé. L’arrivée de Bérengère sera décalée d’une journée. Fin de l’histoire »
Il n’y a plus qu’à prier pour que la loi des séries « galères » s’arrête là, mais un peu de piment ne fait pas de mal dans une vie trop paisible presque monotone, des dernières semaines.
Le guide du routard disait que les grèves étaient rares, voire inexistantes, en Suède et bien il faudra revoir leur copie !
Ce soir, au camping de Näsaker, a lieu une petite fête pour célébrer la fin de l’école. La coutume veut que chaque classe fête la fin d’année, les petits et les grands chacun a sa « party ». Une fois l’équivalent du baccalauréat en poche, comme aux USA, les jeunes participent à un bal de fin d’année où les filles portent chignon et belles robes et les garçons le costume. Ici, c’est plus champêtre pour les petits qui viennent faire un tour de petit train, pour l’occasion, les petites filles portent de jolies robes et des rubans dans les cheveux, et les garçons sont sur leur « 31 » .


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : 7km avant Näsaker

GPS : N 63.30’12.8° E 016.51’64 .0°