News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J252 - Vendredi 25juin: Stockholm – 7km avant Gnesta

74,26km  – 10H20’
Altitude : 27 m
Hier soir, après avoir donné à Serge les éléments concernant le repérage de la capitale Suédoise, il décide de rejoindre directement le centre ville en voiture et de partir de la Vieille Ville. La commune de Stockholm s’étend sur 14 îles reliées les une aux autres par des tunnels et des ponts.
La circulation est inexistante pour parcourir les 18km qui nous séparent du Palais Royal , mais Stockholm n’est pas endormi pour autant. Bon nombre de personnes attendent les bateaux sur les quais pour aller se promener. Le soleil déjà haut est très chaud, tandis que Serge qui n’a pas commencé sa journée, se plaint de son genou, très douloureux depuis le lever.
L’équipe profite des 40 minutes que nécessiteront les prises de vue pour admirer le musée national, le palais royal, l’église Riddarholmen, l’hôtel de ville et toute la baie de Riddarfjärden, depuis la minuscule île de Riddarholmen, sur laquelle se pressent une multitude d’autocars Russes, juste pour donner le temps aux touristes de prendre quelques photos de ce joli point de vue.
Puis nous prendrons la direction du Sud, par l’île de Södermalm, avant de rejoindre la banlieue sud-ouest : Huddinge, Tumba, Varsta.
Lors d’une attente à un rond-point, nous apercevons un coureur qui accompagne Serge. Il s’agit de Victor, suédois de Stockholm, il parle la langue de Molière aussi bien que nous. Il a retrouvé Serge grâce à son I Phone et à la balise de géo-localisation, il ne nous avait pas avisés de sa venue, et ce fut une heureuse surprise. Serge va babiller un bon moment et même parler avec les mains (je me demande parfois s’il n’a pas des origines italiennes !)
Pour éviter le goulot d’étranglement que représente la sortie de Stockholm au niveau de Södertälje, j’avais prévu de partir vers le sud sur de petites routes tranquilles, mais notre carte insuffisamment détaillée sur cette zone, ne nous montrait pas qu’un pont semblait être uniquement piétonnier à Sandviken. Par manque de temps hier et ce matin, nous ne pouvons nous rendre sur place et je préfère ne pas embarquer Serge dans un cul de sac. En 10 minutes, nous opérons un changement d’itinéraire, et nous traverserons Södertälje, que je souhaitais initialement éviter.
Tout se passe sans encombre, même si une petite erreur d’aiguillage va faire faire à Serge 1km aller et 1km retour. Bérengère est dans tous ses états, et nous la rassurons tous, ici tout le monde a déjà envoyé Serge dans de mauvaises directions. Autant sur un point à point, où il est question d’un nombre de jours et d’un minimum de temps, Serge demeure très pointilleux sur le tracé, autant sur cette boucle européenne, où il s’agit de faire le plus de kilomètres possibles, il n’est donc pas à 2km près. Et puis ce soir, personne ne nous attend.
Passé Södetälje, nous entrons dans la campagne, privilégiant de petites routes désertiques, car la circulation fut dense jusqu’alors, représentant un véritable danger sur la portion de la N225. Comme le dit Eliane, à Stockholm, on est proche des forêts et de la campagne, nous n’avons traversé  aucune zone commerciale, et nous nous retrouvons plongés sur une piste, sur laquelle nous aurons pu admirer des biches, il est difficile d’imaginer que nous nous trouvions en plein centre ville d’une capitale de 1,8 millions d’habitants, il y a encore quelques kilomètres.
Serge a même repéré des fraises des bois qu’il va ramasser tout en raideur, tout content ils nous en offrira pour notre ravitaillement de 4H00.


Tracé du jour avec Google Earth

Ville : 7km avant Gnesta

GPS : N 59.05’28.4° E 017.20’69.0°