News Boutique
<- Retour à la page d'accueil




























Transmission des données, images et vidéos fournie en Europe par
Coyotte tous pour un, un pour tous ! Tout le trafic en France


suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
flux rss

Géolocalisation en temps réel
Géolocalisation en temps réel

suivre la course européenne de serge girard via notre flux rss
Télécharger Tracé et données
de course
J51 - Dimanche 6 décembre : Populo – Mesao Frio

68,3km – 9H05’
Altitude 184m

Une pluie torrentielle qui n’enlève rien à la beauté du paysage. Les pieds mouillés de l’équipe n’ôteront pas la bonne humeur de l’équipe et du coureur. Serge nous a trouvé un dicton « Si tu n’aimes pas l’eau, ne viens pas dans le Douro » !
Sa motivation est intacte, et nous sommes enclins à nous demander d’où il la tient. Certes l’amour des chiffres et additionner ses journées pour en faire une moyenne fait partie de cette motivation, mais quoi d’autre ? Alors voici une petite histoire : Serge fait une course contre un coureur « virtuel » qui est toujours dans son dos, pas loin, et ce coureur imaginaire ne doit pas le rattraper. Cette petite histoire, cela fait 4 jours que Serge y fait allusion tant lors des ravitaillements que le soir au repas. Avec sa verve persuasive, il pourrait presque nous faire adhérer à cette fable « pour de vrai ». A 56 ans, Serge a une d’âme d’enfant qui amuse la galerie et ça fait du bien.
Au 32ème kilomètre, le plein de descente est fait. Entre Alijo et Pinhão, ce sera même une pente vertigineuse couverte de vignes, qui malgré la pluie se laisse admirer, mais sans trop regarder en bas, au risque de vous donner le vertige.
A Pinhão, c’est jour de marché sur les quais du Douro, les badauds sont peu nombreux et les touristes inexistants à cette époque. Nous passons sur le versant sud du fleuve. De somptueuses « Quintas », entre châteaux et fermes , l’équivalent de nos domaines viticoles où a lieu la dégustation, mais si cette journée est bien arrosée, ce ne sera pas pour cause d’abus de consommation de Porto ou de vin du Douro. Au volant de mon camping-car, je me prends à imaginer le temps des vendanges, car excepté à pied, ces vignes plantées en terrasses ne sont pas faciles d’accès. Le travail doit être phénoménal et la vie bouillonnante. Cette région vinicole du haut Douro, façonnée par la main de l’homme est enregistrée au Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2001.

Peu avant Peso de Régua, Fatima et Cesar de chez Mizuno Portugal,  nous rejoignent. Cesar accompagnera Serge un bon bout de chemin. Nous repassons sur la rive nord du Douro à Régua, puis la Nationale 108, aussi étroite que tortueuse et fort empruntée en ce dimanche, nous mènera jusqu’ à Mesao Frio. Serge est fatigué, mais il joue le jeu de l’interview de la semaine en deux prises pour cause de petits soucis techniques. Malheureusement, cette interview n’aura pas été enregistrée !!!
Demain, uniquement des villages le long du Douro versant Nord, Frende, Eiriz, Torrão, Melres, nous suivons la nationale 108.

Aujourd'hui avait lieu la 24ème édition du marathon de Lisbonne espérons qu'ils aient meilleur temps que nous sur la capitale

Ville : Mesao Frio (district de Vila Real)

GPS : N°41.16302° W007.87444°